Free Web Hosting Provider - Web Hosting - E-commerce - High Speed Internet - Free Web Page
Search the Web

:::DUC-BOUIRA:::
REPUBLIQUE  ALGERIENNE  DEMOCRATIQUE  ET  POPULAIRE

<IMG SRC="nonflash.gif" width=800 height=100 BORDER=0>

 
Accueil
Mot du Directeur
Direction DUC
Subdivisions
Les Missions
Documentation
Les Avis
Les Projets
Communications
Requêtes
Wilaya de Bouira
Daïras et Communes
Annuaires de la DUC
Liens Utiles
Archives
Photos
Contacts
 
 
 
 

 

 
 
                .::Wilaya de Bouira::.

  Wilaya de Bouira (10) est un département algérien au sud de la Kabylie. En kabyle elle se dit Tubirett.  
 
                 

 

Histoire:

Connue, dans le passé, sous le nom de royaume de Haz, la région de Bouira a affronté l'invasion romaine et vécu sous la férule turque dont la présence est attestée par plusieurs sites tels le bordj turc, appelé actuellement Draâ El-Bordj et Ain el Turc, sur l'axe de la route nationale Béjaia - Alger. La pénétration coloniale française a fait l'objet d'une très forte résistance de la part des habitants placés sous l'autorité de l'Emir Abdelkader, qui a notamment séjourné à Bordj Hamza en 1839 en compagnie de son adjoint Ahmed lbn Salem Rebissi. C'est cette région qui a été le théâtre d'une défaite mémorable du duc d'Aumale et c'est d'elle également que se propagera, à partir de Sour El-Ghozlane (ex-Aumale), l'insurrection de Boubaghla (1851-1855). Sa population s'est trouvée ainsi engagée aux côtés d'El-Mokrani, tombé au Champ d'honneur à Souflate, dans la Daïra d'Aïn Bessem. Elevée au rang de Wilaya après le découpage administratif de 1974, elle faisait partie de la Wilaya de Tizi-Ouzou (Grande Kabylie).

 
 
Haut de page
                 

 

POPULATION:
 
 
Evolution de la population:
 
La population recensée en 1977 est de 374.300 habitants . En 1987 elle est passée de 526.900 habitants contre 629.560 habitants en 1998 .
Les taux d'accroissement intercensitaires sont respectivements de : 3,43% en 1987 et de 1,59 % en 1998 .
A fin 2005 , la population totale de la wilaya est estimée à 719.784 habitants contre 708.519  en 2004, soit une augmentation absolue d'environ 11.265 habitants.

Références

Habitants

 RGPH 1977

374300

 RGPH 1987

526900

 RGPH 1998

629560

 Estimation au 31/12/2004

708519

 Estimation au 31/12/2005

719785

DENSITE DE LA POPULATION RESIDENTE PAR COMMUNE:

Densité Hab/km2

Superficie (km2)

Population éstimée au 31/12/2005

Communes

951

97

92288

Bouira

402

40

16098

Ait Laaziz

168

42

7063

Ain Turk

193

89

17199

Haizer

320

45

14399

Taghzout

134

88

11813

Bechloul

155

82

12749

El Adjiba

143

103

14683

Ahl El Ksar

63

150

9522

Ouled Rached

116

114

13185

El  Esnam

428

57

24423

M’chedallah

99

93

9169

Saharidj

560

30

16794

Chorfa

388

59

22890

Aghbalou

75

159

11996

Ahnif

115

90

10377

Ath Mansour

215

94

20240

Kadiria

318

70

22280

Aomar

218

73

15895

Djebahia

61

154

9352

Bordj Okhriss

77

145

11190

Mesdour

47

261

12147

Taguedite

25

148

3736

Hadjra Zerga

662

92

60947

Lakhdaria

76

93

7087

Boukram

415

46

19067

Bouderbala

172

97

16707

Guerrouma

88

58

5110

Z’barbar

119

55

6555

Maala

237

49

11631

Bir Ghbalou

120

70

8387

Raouraoua

133

50

6625

Khabouzia

336

126

42338

Ain Bessem

117

58

6777

Ain Laloui

114

74

8461

Ain El Hadjar

129

65

8363

Souk El Khemis

98

56

5486

El Mokrani

56

250

13912

El Hachimia

92

113

10397

Oued El Berdi

294

175

51468

Sour El Ghozlane

50

150

7499

Dechmia

46

75

3422

Ridane

33

118

3867

Maamora

59

233

13646

Dirah

37

68

2544

El Hakimia

162

4454

719784

Total wilaya

 
 
Haut de page
                 

 

Géographie:

Elle est limitée:
- Au Nord par la Wilaya de Boumerdes et Tizi-Ouzou
- Au Sud et Sud Ouest par les Wilayate de M’sila et de Médéa
- A l’Est et au Sud Est par les Wilayate de Bédjaia et Bordj-Bou-Arréridj.
- A l’Ouest par les Wilayate de Blida et Médéa
La grande chaîne du Djurdjura d’une part et les monts de Dirah d’autre part, encadrent la Wilaya qui s’ouvre de l’Ouest vers l’Est sur la vallée de la Soummam.
 

Paysage Géographique:
 
Le territoire de la Wilaya de Bouira est caractérise par 05 grands éspaces géographiques:
- La dépression centrale.
- La terminaison orientale de l’Atlas Blidéen.
- Le versant du Djurdjura.
- La chaine des Bibans et les hauts reliefs du sud.
- La dépression Sud Bibanique.
 
 
 
L’Ensemble Morphologique:

La Dépression Centrale: dans cette région , on y trouve :

- L’ensemble de la vallée d’Oued Sahel-Oued-Dhous et plaine d’EL-Esnam.
- Le plateau de Taghzout - El-Madjen.
- La plaine des Arribs - Ain-Laloui.
- Le plateau d’El-Hachimia - Ath-Mansour.
 
La Terminaison Orientale de l’Atlas Blidéen:

Il s’agit d’un ensemble de collines taillées de formations à dominance marneuse
trés sensible à l' érosion, on y trouve :
- Un important potentiel hydro - agricole
- D’importantes agglomérations: Lakhdaria , Kadiria et Aomar
- De grands axes de communications (RN5, voie ferrée et projet
Autoroutier Est-Ouest )
- Le barrage de Koudiet Acerdoune.
 
Le Versant sud du DJURDJURA
 
Il se rapporte surtout aux parties centrales et occidentales du massif du Djurdjura dont la limite avec la Wilaya de Tizi-Ouzou est formée  par la ligne de crête qui passe par les sommets rocheux de Djebel Haizer (2123m),Ras Timdiouine (2305 m) et Tirourda (1962m )

 

La chaine des BIBANS et les Hauts Reliefs du sud:
 
Cet éspace éssentiellement foréstier est interrompu à l’Ouest par la dépression de Sour-El-Ghozlane.
Ces reliefs sont prolongés vers le Sud par trois important massifs marno - gréseux aux capacités aquifères non négligeables et composés par :
- Le massif de djebel Dirah, qui culmine à 1810 m
- L’ensemble montagneux djebel Ketef: 1434 m
- Le djebel Ben Abdellah 1314 m
- L’ensemble montagneux djebel Taguedite - djebel Afroun qui culmine à 1547m , présente d’importantes contraintes pour l’établissement des voies de communication.
 
  
La dépression sud Bibanique:      

Elle se rapporte :
-A la terminaison septentrional de la plaine du Hodna.
-Aux basses collines s’étendant entre Maâmora et l’extrémité Sud-Est de Bouira.
Cet éspace est constitué de terres de parcours et comporte  des cultures céréalières.
 

R E L I E F:
 
Le relief de cette région est accidenté, composé de vallées et de ravins. La chaîne de Djurdjura au nord, qui s’élève en direction Est-Ouest fait écran entre la méditerranée et le centre de la Wilaya de Bouira. Le chef lieu de cette collectivité est situé à une altitude de 525 mètres, au bas du piémont Sud-Ouest de cette chaîne montagneuse dont le sommet le plus élevé est Lalla-Khedidja (2308m).
Cette partie médiane de la région du Tell se trouve elle-même à une longitude Est de 1° 74’ et à une latitude moyenne de 40° et 42° .
Elle est parsemée de nombreux hameaux, un vaste glacis assure la transition de cette zone d’avant-mont vers la plaine. Elle est sillonnée de ravins sans eaux, débouchant sur la vallée de l’Oued-Dhous.
La partie Nord-Ouest est caractérisée par un relief trés contrasté dominé par les
hautes montagnes: Djebel Bouzegza (1032 m), Bordja (857 m) et Djebel Ahmed (740 m).
L’Oued Isser qui coule d’abord d’Est en Ouest change de direction à la traversée des gorges de Lakhdaria. Cette dernière est située dans la dépression synclinale rattachée au dôme du massif des Béni-Khalfoun qui culmine au Nord-Est à la forêt de Tigrimount (1028m).
La nappe phréatique occupe largement toute la vallée de l’Oued Isser. Les précipitations sont importantes, supérieures à 750 mm.
A l’ouest, la région se présente également sous forme d’une dépression, mais
enclavée entre plusieurs rides topographiques.
 
La partie Nord:
 
Formée par les montagnes Hellala et Koudiat-Tazzaft culminant respectivement
 à 1042 et 1007 mètres. Une suite de collines d’altitude peu élevée (300 à 900 m) relie ce chaînon septentrional à la plaine intérieure d’Ain-Bessem, d’altitude moyenne de 650 mètres .
Le fond de la vallée est occupé d’une part, entre Ain-Bessem et Ain-Laloui par
 l’Oued-Sahel et ses affluents, d’autre part vers Bir-Ghbalou par l’Oued-Krarif et l’Oued-Zeghoua, futurs affluents de l’Oued Isser. Ce vaste sillon médian vient de la plaine du Chlef pour se prolonger vers la vallée de la Soummam.
 
  
La partie Sud-Ouest:
 
Dominée par une ligne de relief appartenant à la chaîne des Bibans et qui culmine aux Djebels Serou et Garn – Eslem (1361m et1317m),à l’Ouest de Sour-El-Ghozlane.
La présence de montagnes au nord atténue grandement les influences du climat méditerranéen.La région est soumise tantôt au gré des vents dominants de l’ouest, tantôt au sirocco venant du sud. Les précipitations (510 mm) ont lieu surtout d’Octobre à Avril et pour une bonne part résultent des pluies à caractère torrentiel.
 
Au Sud:

Le Djebel Dirah, partie intégrante de cet ensemble montagneux , allant de l’Ouarsenis à la chaine des Bibans, représente la fin du Tell.
 

Données Climatiques:
 
Les Precipitations
 
La Wilaya de Bouira se caractérise par une pluviométrie favorable notamment dans la partie Nord (Atlas Blidéen et versant Sud du Djurdjura) et sur une assez importante partie de la chaîne des Bibans où elle dépasse 600 mm/an.                                                          
Sur les sommets du Djurdjura, les précipitations peuvent dépasser les 2000 mm/an.
Dans la dépression centrale, les précipitations varient entre 400 et 600 mm/an. Les plus faibles volumes sont enregistrés dans la dépression Sud Bibanique, où elles n’atteignent parfois que 200 mm à 300 mm/an (éxtrémité Sud).
 
Les Temperatures
 
La wilaya présente un hiver rigoureux et un été chaud, avec des amplitudes annuelles fortes, atteignant respectivement 5° et 30°.
Les températures moyennes mensuelles relevées par certaines stations de la Wilaya
sont :
 
- 8,4°C à 27°C à la station de Bouira.
- 8,5°C à 28,1°C à la station de M’chedellah
- 16°C à 25°C à la station d’El-Esnam.
- A Sour-El-Ghozlane, la température moyenne annuelle enregistrée est de 14,6°C. 

Température et précipitation de  l'année 2005:

Mois

Précipitations en (mm)

Nombre de jour de pluie

Température Moyenne

Janvier

131,5

12

0,5

Février

79,6

16

05,5

Mars

24,4

08

11,7

Avril

20,3

08

14,3

Mai

2,1

04

20,9

Juin

2,1

06

24,8

Juillet

1,5

01

27,9

Aout

0,8

01

25,9

Septembre

25,3

06

21,9

Octobre

43,2

06

18,8

Novembre

50,6

12

11,8

Décembre

92,00

11

10,8

Moyenne annuelle

473,4

91

16,2

 
 
Haut de page
                 

 

CULTURE:

L’animation culturelle s’éxerce au niveau des infrastructures implantées dans
la Wilaya, représentée par :
 
- 24 Centres culturels communaux pour une capacité de 4521 ,le nombre
 de jeunes qui fréquentent ces centres est de 1826 adhérents.
- 03 Bibliothèques communales (Bouira - Ain-Bessem-Sour El Ghozlane)
 pour 450 adhérants.

- Le projet de la maison de culture en cours de réalisation et qui accuse
un taux d’avancement de 90 % , viendra renforces dès sa livraison en 2006 les structures d’acceuil existantes.

La Wilaya est trés faiblement dotée en infrastructures culturelles .Ce secteur a
besoin d’être soutenu et renforcé en infrastructures d’acceuil pour lui permettre
de redynamiser et d’améliorer les activités et manifestations culturelles.

L’activité culturelle est également assurée par un centre culturel islamique à Bouira, 07 maisons de jeunes, 32 salles polyvalentes et 02 auberges  de jeune .
 
   
TOURISME ET ARTISANAT:

TOURISME
 
La Wilaya de Bouira offre des potentialités touristiques indéniables et intéressantes pour le développement des activités de détente et de plein air vue la diversité et la beauté de ses paysages divers et variés représentés par :
- Les espaces montagneux et forestiers                              
- Les sites climatiques ou thermales
- Les sites historiques et archéologiques      
- Les plans d’eau  
L’essentiel est constitué par :
 
 A/ LE PARC NATIONAL DU DJURDJURA
 
Le parc national de Djurdjura s’étend sur une superficie de18555 Ha dont 8210 ha sont situés dans la Wilaya de Bouira .Il a été crée par décret N° 83/458 du 23/07/1983 et hissé au rang de réserve mondiale de la biosphère en décembre 1997 et a pour mission la protection et la conservation du patrimoine faunique et de la flore surtout pour les éspèces protégées :
- Flore : Cèdre, Pin noir , .
- Faune : Singe magot, Rapaces, Citelle Kabyle, Hyene rayée.
 
Il a également pour mission la préservation du milieu naturel contre les différents types de dégradations et la participation aux différents travaux de recherche scientifique et des activités de sports et de loisirs.
 
Pour sa valorisation ,il convient de développer et d’encourager la création de petites unités hôtelières et de restauration couvrant tout le Parc National y compris le site de Tala - Rana ,favorable par sa localisation et la disponibilité en eau.

 

 

B/ LES FORETS
 
  Situées autour des agglomérations de Bouira- M’chedellah et Sour-El-Ghozlane, ainsi que celles localisées en périphérie de la station thermale de Hammam Ksana.
 
 C/ LES PLANS D’EAU :

Le barrage Tilesdit (Bechloul ), le barrage Lakhel (Ain-Bessem ) et le fùtur barrage de Koudiate Acerdoun (Maala)  qu’est en cours de réalisation.

POTENTIALITES TOURISTIQUES EXISTANTES:

Communes

Dénomination du Site

Bouira

Fort Turk –Foret Erriche

El Asnam –Saharidj-Aghbalou-Bechloul-El Adjiba

Parc National de Djurdjura (Tikjda -Tala Rana -Ain Zebda Col Tizi n'koulal)

El Hachimia

Source et Foret de k'sana

Sour El Ghozlane

Portes Historiques et Mur d'Auzia

El Hakimia

Ruine Romaine

Dirah

Djebel Dira

Ain Bessem

Plaine Hamza

 

INFRASTRUCTURES HOTELIERES:

Dénomination de l’établissement

Localisation

Capacité d’aceuil (lits)

Hôtel  Nedhma

 Commune de Bouira

60

Hôtel  Toumi

 Commune de Bouira

60

Hôtel  Royal

 Commune de Bouira

92

Hôtel  Sofy

 Commune de Bouira

120

Hôtel  Djurdjura

 Commune d’El Esnam

68

Hôtel  Dihia

 Commune d’El Esnam

38

 Auberge Soummam

 Commune d’Ath Mansour

20

Total

 

458

 

A R T I S A N A T

La Wilaya de Bouira renferme un savoir faire reconnu et des possibilités de développement des activités artisanales traditionnelles très remarquables. On peut citer la fabrication d’articles et objets divers tels que:
- La Poterie
- Les tuiles artisanales
- L’habillement traditionnel
- La fabrication et la transformation de Bijoux en Or ou Argent
- Le tissage et la vannerie

 
 

Haut de page

 
 
 

POPULATION 2005
Total wilaya: 719784h
Bouira: 92288h
Ait-Laaziz: 16098h
Ain-Turk: 7063h
Haizer: 17199h
Taghzout: 14399h
Bechloul: 11813h
El-Adjiba: 12749h
Ahl-El-Ksar: 14683h
Ouled-Rached: 9522h
El-Esnam: 13185h
M’chedallah: 24423h
Saharidj: 9169h
Chorfa: 16794h
Aghbalou: 22890h
Ahnif: 11996h
Ath-Mansour: 10377h
Kadiria: 20240h
Aomar: 22280h
Djebahia: 15895h
Bordj-Okhriss: 9352h
Mesdour: 11190h
Taguedite: 12147h
Hadjra-Zerga: 3736h
Lakhdaria: 60947h
Boukram: 7087h
Bouderbala: 19067h
Guerrouma: 16707h
Z’barbar: 5110h
Maala: 6555h
Bir-Ghbalou: 11631h
Raouraoua: 8387h
Khabouzia: 6625h
Ain-Bessem: 42338h
Ain-Laloui: 6777h
Ain-El-Hadjar: 8461h
Souk-El-Khemis: 8363h
El-Mokrani: 5486h
El-Hachimia: 13912h
Oued-El-Berdi: 10397h
Sour-El-Ghozlane: 51468h
Dechmia: 7499h
Ridane: 3422h
Maamora: 3867h
Dirah: 13646h
El-Hakimia: 2544h
Daïras et Communes
Bouira
Bouira, Ain-Turk, Ait Laaziz
Haizer
Haizer, Taghzout
Bechloul
Bechloul, El-Esnam, El-Adjiba, Ahl-El-Ksar, Ouled-Rached
M’chedallah
M’chedellah, Saharidj, Chorfa, Ahnif, Aghbalou, Ath-Mansour
Kadiria
Kadiria, Aomar, Djebahia
Lakhdaria
Lakhdaria, Boukram, Maala, Bouderbala, Z’barbar, Guerrouma
Bir Ghbalou
Bir-Gghbalou, Raouraoua, Khabouzia
Ain Bessem
Ain-Bessem, Ain-Laloui, Ain-Elhadjar
Souk-El-Khemis
Souk-El-Khemis, El-Mokrani
El-Hachimia
El-Hachimia, Oued-El-Berdi
Sour-El-Ghozlane
Sour-El-Ghozlane, Maamora, Ridane, El-Hakimia, Dechmia, Dirah
Bordj-Okhriss
Bordj-Okhriss, Mesdour, Taguedite, Hadjra-Zerga

Stop Lecture / Vitesse normale Bas Haut Vitesse lente Vitesse accéléré
 
 

 

 

 

[ Accueil ] [ Activités ] [ Annuaire ] [ Liens utiles ] [ Archives ] [ Contacts ]

 
 
Copyright © DUC-BOUIRA